Menu
Extinction de l’éclairage public le 26 septembre prochain

Extinction de l’éclairage public le 26 septembre prochain

L’opération La nuit est belle est un défi lancé  aux 209 communes de l’agglomération transfrontalière du Grand Genève: déjà 109 d’entre elles vont éteindre leur éclairage public la nuit du 26 septembre 2019. L’obscurité permettra de sensibiliser sur les méfaits de la pollution lumineuse et de revoir planètes, étoiles et voie lactée .

 

Une initiative inédite. Le Muséum d’histoire naturelle de Genève, la Société d’Astronomie de Genève, la Maison du Salève et le Grand Genève ont lancé cette initiative inédite qui regroupe à ce jour déjà 109 communes. Une opportunité pour le territoire de diminuer sa consommation d’énergie, d’éviter les dérèglements pour la faune nocturne comme les chauves-souris, papillons et autres insectes qui voient leur habitat gravement perturbé. Mais aussi  limiter l’impact sur la qualité du sommeil, et donc sur la santé de chacun de nous.

 

Sensibiliser pour faire changer les habitudes. L’éclairage artificiel excessif modifie en grande partie le cycle jour/nuit. Il convient de sensibiliser à ce phénomène pour faire changer les habitudes. A ce jour, l’intégralité des communes du canton de Genève, la très grande majorité des communes françaises et une dizaine de communes vaudoises, soit plus de 109 communes de part et d’autre de la frontière -et d’autres certainement à venir-, adhèrent au projet « La nuit est belle » et n’allumeront pas leur éclairage public le soir du 26 septembre. Une première dans le cadre d’un territoire transfrontalier de plus d’un million d’habitants !

 

Profiter de la nuit autrement. La nuit du 26 septembre offre des conditions astronomiques idéales pour les participants : nouvelle lune, voie lactée visible dès le coucher de soleil, observation de Saturne et Jupiter. La soirée sera également ponctuée d’animations locales, l’occasion de profiter de la nuit autrement, près de chez soi : observation du ciel avec les clubs d’astronomie du territoire, repas à la bougie, balades nocturnes… Chacun est libre de proposer une animation