Raisin d'Amérique / Teinturier

Raisin d’Amérique / Teinturier

Phytolacca americana

Cette vivace pionnière originaire d’Amérique du nord se développe dans les zones boisées et les milieux perturbés. Autrefois utilisée pour teinter le vin de faible qualité, elle est toutefois toxique pour l’homme ainsi que pour les herbivores et peut se révéler très problématique pour les cultures.

Comment le reconnaître ?

Tige : robuste glabre et souvent rougeâtre
Feuilles : alternes, ovales et grandes (10 à 25 cm de long pour 3 à 10 cm de large), elles sont pointues à l’extrémité
Fleur : à cinq pétales blanc-verdâtre à rose pale, mesurant 5-6 mm et disposées en longues grappes
Fruit : charnus, ridés, noir pourprés à maturité. Grappes dressées à la floraison puis pendantes.

Raisin d'Amérique avec ses feuilles alternes

Tige rougeâtre de Raisin d'Amérique

Attention ! À ne pas confondre avec :

Phytolaque d’Orient (Phytolacca esculenta)
Originaire d’Asie, ses feuilles sont larges et obtuses, ses grappes fructifères restent dressées.

Comment se dissémine-t-il ?

Par ses graines, souvent dispersées par les oiseaux

Comment le gérer ?

L’arrachage manuel est la technique la plus efficace, elle est préconisée pour des petites surfaces. Elle consiste à arracher à l’aide d’une pioche ou d’une bêche à trois dents la totalité de la plante du sol.  L’intervention est à programmer pour fin juin-début juillet.
Un suivi est à réaliser en septembre pour arracher les nouveaux plants apparus en été.
Devenir des déchets : export en centre adapté

Par quoi le remplacer au jardin ?

Le lilas, dont les grappes de fleurs rappellent celles du Raisin d'Amérique.