Topinambour

Topinambour

Helianthus tuberosus

Cette grande astéracée de la famille des tournesols pouvant atteindre 2,5 m de haut, est depuis longtemps cultivée pour ses rhizomes tubéreux. Cependant, sa forte dynamique en fait une espèce à contenir absolument.

Topinambours

Comment le reconnaître ?

Tige : forte et robuste
Feuilles : alternes dans le bas (opposées dans le haut), grandes, à pointe aiguë, pétiolées, dentées, rugueuses
inflorescence : grand capitule (4-8 cm) jaune dont la partie centrale présente des fleurs tubulées jaunes – Fleurit à partir de septembre.
rhizomes : se terminant par des tubercules arrondis à ovales, jaunes à rouges.

Fleurs de Topinambour
Feuilles de Topinambour

Attention ! À ne pas confondre avec :

Hélianthe dressé (Helianthus rigidus)
Son inflorescence est légèrement plus grande (7-10 cm) et surtout constituée d’un capitule de fleurs rouges.

Hélianthe vivace (Helianthus x laetiflorus)
Autre EEE, cet hybride entre H.tuberosus et H.pauciflorus a des feuilles toutes opposées, peu ou pas dentées, plus étroites et à pétiole court - Elle fleurit également plus tôt que le Topinambour (août).                  

Comment se dissémine-t-il ?

Par reproduction végétative à partir de ses tubercules.

Comment le gérer ?

Il est préconisé de planter cette espèce dans un bac pour qu’elle ne puisse pas se propager dans le milieu naturel.
Sinon, arracher la plante avec son rhizome tuberculeux en octobre ou au début du printemps
Un double fauchage fin juin et en août de la plante pendant au moins 2 ans semble également efficace.
Devenir des déchets : export en centre adapté

Par quoi le remplacer au jardin ?

Des tournesols (Helianthus annuus) pour leurs belles fleurs jaunes. Ils sont de la même famille !